PORTRAIT D'ORGANISATEURS : JIM ET GARRY CHIU

Publié le par Quetard Nicolas

QUI SE CACHE DANS LES COULISSES DE L'ORGANISATION CHINA ELITE


NQ : Salut Jim, peux-tu nous dire en deux mots qui se cache derrière ce patronyme?
JC : Je m'appelle Jim CHIU et j'ai 29 ans. Installé en Chine depuis 2006 je suis le fondateur et l'organisateur des stages China Elite

NQ : Peux-tu revenir sur ton parcours dans le ping en France?
JC : Je découvre le ping à 13 ans au club de Canteleu. Mon père était déjà au club, mais je me contentais de jouer sur les tables en béton du quartier. Un jour, je bats un de mes amis d'enfance il me défie de venir jouer sur une vraie table, on s'inscrit alors au club. On jouera en équipe jeune ensemble jusqu'à nos 18 ans sous la houlette de mon père, entraineur passionné, sans obtenir pour autant un grand niveau. Je passe senior en étant classé 50. Cette même année j'obtiens aussi les diplômes d'arbitre et entraineur fédéral. Je ne m'entraine plus mais je suis toujours présent à la salle puisque j'entraine et coach Aude Lesueur pendant ses 2 années en cadette, prenant ainsi la relève de mon père qui continue de former les poussins et benjamins. Deux après je pars pour Paris et arrête le ping en étant 40, mon meilleur classement.

NQ : Un petit retour sur ton parcours scolaire pour mieux te connaître?
JC : J'ai effectué toute ma scolarité à Rouen. Après avoir obtenu un Bac scientifique, je ne sais toujours pas ce que je veux faire, mais je sais que j'aime le sport. Je rejoins donc la l'Université des Sciences du Sport de Rouen et passe une Licence en Management du Sport. Les deux années suivantes je travaille comme professeur d'EPS dans un lycée de la région, le temps de passer ma maîtrise. Je ne passerai finalement pas le diplôme et décide de partir m'installer dans la capitale. 5 ans après je retourne sur les bancs de l'école le temps d'une année. J'étudie le chinois a L'institut Culturel International de Shanghai.

NQ : Nous voila donc arrivé à ton départ en Chine. Pourquoi ce voyage, Quelle était ta motivation au moment de prendre ton billet pour ce lointain pays?
JC : La Chine, c'était un rêve de gosse, mon père est chinois mais j'ai grandi sans avoir eu la chance de découvrir ce pays de mes propres yeux avec toutes les questions identitaires que cela représente. Je pars en 2006 accompagné de ma fiancée, après 4 années à Paris. Rien ne nous retenait vraiment, on avait tous les deux des envies d'étranger mais sans savoir où, et lorsqu'elle m'a soufflé la Chine, l'hésitation n'a pas été longue, ça a sonné comme une évidence. Le projet de base était de 3 ans, le temps de vraiment s'imprégner de la culture et de la langue, de se sentir intégrés. Aujourd'hui ça fait 3 ans, et je ne me vois pas quitter l'Asie de si tôt. C'est difficile d'expliquer pourquoi, c'est un sentiment qui se vit. Il serait trop long d'en exprimer les raisons économiques, sociales et culturelles. Pour résumer, je dis souvent que bien que la Chine soit encore considérée comme une dictature, je ne me suis jamais senti aussi libre et en phase avec la population qui m'entoure. En gros, ce n'est ni pour le climat, ni pour l'argent, mais pour les rencontres et la culture.
(Je rejoins parfaitement Jim sur ce sentiment de bien-être étrange et indescriptible à être en Chine même si je ne suis qu'un touriste par rapport à lui qui parle la langue)

NQ : Merci pour ce portrait détaillé de toi, j'aimerais en venir au pourquoi et au comment de l'aventure China Elite. Peux-tu nous faire un petit historique des ton organisation?
JC : Le stage qui s'achève est le 3e. Le premier stage, en 2007 était celui du lancement avec 7 stagiaires, puis il y a eu le grand test de 2008 avec le stage "Olympique" regroupant 23 pongistes. L'idée des stages m'a été donnée par mon père. On en avait organisés par le passé en France, et mon père, en bon fondu de ping voyait en ma présence en Chine l'occasion faire progresser ses jeunes. Mais le ping était bel et bien derrière moi, et je n'y croyais pas trop. Et le destin s'est manifesté; pour mon premier noël en Chine en 2006, je sors dans un des nombreux bars shanghaiens et je tombe par hasard sur l'équipe de France féminine de ping en stage (Carole Grundish, Xian Yi Fang, Laurie Phai Pang et Sarah Hanffou). Je me lie d'amitié avec elles, je suis quelques-uns de leurs entrainements, et elles me vantent les mérites sans égal de la relance chinoise. Un mois après China Elite est lancé. Mon père s'occupe de l'administratif en France et moi de l'organisation en Chine. Pendant les stages, mon père filme et traduit les consignes pendant que je gère la coordination.


Aujourd'hui China Elite ce n'est pas seulement du ping. Depuis 2008, nous organisons aussi des séjours linguistiques dans les villes de Shanghai, Xian et Pékin. A partir de l'été prochain, des stages de badminton et de wushu (art martial) seront aussi organisés. A coté de ça je travaille aussi avec une agence chinoise à l'élaboration de voyage de luxe et voyage d'affaire en Chine.


Pour autant le ping a de beaux jours devant lui avec China Elite. En 2009, nous sommes passés de Shanghai à Pékin, la capitale chinoise, récente hôtesse des Jeux Olympiques. Les stages se déroule maintenant au centre de haut niveau de Shi Cha Hai, l'usine a champions qui réunit tout les prétendant l'équipe de Chine. 48 tables, des entraineurs mondialement reconnus, et des conditions d'entraînement optimales, le tout dans un cadre magnifique (centre historique de Pékin).


Ce nouveau partenariat de prestige va nous permettre d'organiser plus de stages, notamment des sessions de 10 à 15 jours pendant les petites vacances. Nous réfléchissons notamment à la faisabilité d'un stage de noël, mais il est d'ores et déjà acquis qu'il y aura une session en février et en avril, puisque nous recevrons une délégation de 8 jeunes sélectionnés par le Comité de Paris.


NQ : Je suis sur que tu es en train de susciter des envies de départ. Quel est l'ordre de prix disons pour un séjour de 10 jours par exemple?

JC : Pour un séjour de 10 jours, il faudra compter entre 600 et 650 euros selon l'évolution taux de change EUR/RMB plus le billet d'avion. Ce prix comprend l'hébergement, petit déjeuner/ déjeuner/ diner, 7 jours d'entrainement, 2 jours de visites (Grande Muraille, Cité Interdite, Temple du ciel, Parc Beihai) et l'intervention des entraineurs, guides et interprètes.


NQ : Merci beaucoup Jim pour toutes ces infos. C'est la tradition le mot de la fin est pour toi!
JC : Pour finir je voudrais féliciter Nico pour son blog, pour la qualité et la quantité des informations qu'on y trouve. Merci d'avoir fait confiance a China Elite pour la 2eme année consécutive, et je suis sur de te revoir très vite ici ;) Je vous souhaite à tous une très bonne saison, vous êtes tous les bienvenus pour venir progresser en Chine!


En fait je vais peut-être m'octroyer le mot de la fin pour moi aussi remercier Jim qui est vraiment hyper dispo dès qu'il y a un petit souci ou dès que nous voulons organiser quelque chose. Le fait qu'il soit trilingue (français/mandarin/anglais) est d'un secours précieux dans bien des situations. De plus, Jim est hyper convivial et sait mettre les stagiaires de bonne humeur (même quand ils ont mal aux pattes). Un petit merci spécial à son papa Garry qui est présent tous les jours pendant les séances et assure la traduction avec les coachs et les joueurs chinois. En gros la famille Chiu nous materne du matin au soir pour qu'on se sente à l'aise en chine ... et ça marche à merveille

 

 

 

Publié dans Portraits

Commenter cet article