STAGE DETECTION 2010 LOIRET/VAL DE MARNE

Publié le par Quetard Nicolas

detec1Pour la troisième année consécutive, le comité du Loiret et le comité du Val de Marne organisait en commun un stage détection de 5 jours avec hébergement au CRJS de SALBRIS. Petite nouveauté, la Ligue du Centre avait demandé des places CRJT mais finalement  seule une stagiaire du Cher est venue compléter les effectifs dans le cadre de ce dispositif.

21 jeunes (12 du 94, 8 du 45 et 1 du 18) ont donc pris part à ce regroupement et nous pouvons noter que 10 d’entre eux étaient déjà présents l’année dernière ce qui a entraîné une très bonne ambiance dans le groupe dès le premier jour.

 

Liste des stagiaires du Loiret :

LAMARQUE Eve (2001 - Usm Olivet)

CHARPIGNON Alizée (2000 - Usm Olivet)

CHAUCOT Nathan (2002 - Usm Olivet)

TRUFFAUT Gustave (2001 - SLTT45)

MARTIN Enzo (2001 - SLTT45)

CONTASSOT Charles (2002 - SLTT45)

TOUCHAIS Clovis (2002 - SLTT45)

KRIEF Tom (2001 - SLTT45)

 

L’encadrement aussi se connaît très bien car Pierre CARPENTIER et Philippe GEORGES pour le Val de Marne et moi-même étions déjà entraîneurs lors des deux premières éditions. Lucie COULON (94) et Florian TANCHOUX (45) complétaient le contingent de cadres. Notre entente est très bonne et notre organisation bien rôdée depuis la première édition en 2008 !

Voici le programme de la journée (nous faisons le choix de le répéter tous les jours pour mieux intégrer les apprentissages)

 

9h00-9h30 : Echauffement hors de la table

9h30-10h45 : Exercices collectifs (comptage d’échanges en liaison ou avec déplacements, 3 relanceurs)

10h45-11h00 : Pause

11h00-11h45 : Travail du Service (tous les jours le même en lien avec le système de jeu)

 

12h00-12h40 : Repas

12h40-13h50 : Sieste

 

14h00-14h30 : Echauffement hors de la table

14h30-16h00 : Travail individualisé au panier de balles

16h00-16h30 : Travail de la remise (les entraîneurs étant au service)

16h30-16h45 : Pause

16h45-17h45 : Comptage de points

 

Comme les saisons précédentes l’investissement des jeunes fut très bon même s’il y eut quelques bas dans la concentration pour certains notamment le dernier jour (surement une conséquence de la fatigue physique). Sur cette catégorie d’âge la progression sur le stage est vraiment visible. Le problème pour les joueurs du Loiret est de garder ce niveau d’exigence une fois de retour en club en ayant un nombre d’heures d’entraînement suffisamment grand. Pour exemple, une petite fille du val de Marne née en 2003 joue tous les jours de la semaine et fait des stages à chaque vacance scolaire avec le département ou avec son club.

A nombre d’heures équivalent nos joueurs sont loin d’être moins bons que ceux du 94 mais de manière globale nous sommes en retard sur le volume horaire de pratique hebdomadaire. Sur le long terme, cela fait la différence et leurs enfants avancent plus vite que les nôtres (il suffit de regarder l’évolution des B2 qui ont participé au premier stage et nous constatons que nous avons perdu du terrain alors que nous étions au même niveau en 2008)

detec2

Sur le contenu des séances, les consignes étaient relativement simples avec en point de mire la tenue de balle le matin. Tous les thèmes étaient évalués avec un comptage de point. Ce travail sur la réussite était soumis à une contrainte de déplacement, de liaison ou d’incertitude.

L’après-midi était consacré au travail technique au panier de balles. Chaque entraîneur ayant un groupe de 4/5 jeunes (qu’il a choisi) et travaillant l’apprentissage ou le perfectionnement d’un coup technique précis (deux jeunes ont même découvert la défense en accord avec leurs systèmes de jeu)

La fin de l’après-midi était consacrée à la remise de service. Les enfants passaient chacun leur tour (par groupe) en face d’un entraîneur pour avoir une vraie difficulté dans le service reçu (ce qui n’est pas le cas quand les enfants servent entres-eux). Sur cet exercice j’ai réellement ressenti un savoir faire supérieur et surtout une réflexion plus grande de la part des jeunes du 94. Nos jeunes ont moins le côté malin en remise et se font « avoir » plus facilement. Il y a peut-être la une piste de travail importante.

 

En conclusion, cette année encore ce stage en commun fut une réussite et je pense que nous sommes partis pour vivre une édition supplémentaire en 2011. L’ambiance entre les enfants est très bonne et ils se « mélangent » d’eux-mêmes pour toutes les activités proposées. Le CRJS est un cadre idéal pour accueillir de jeunes enfants car toutes les infrastructures sont regroupées en un seul lieu.

Le seul bémol est le refus de nombreux jeunes sélectionnés de participer. Il est toujours difficile pour les jeunes de partir pour la première fois mais l’expérience de ces stages prouvent qu’à chaque fois ils en reviennent ravis (même ceux qui avaient très peur de dormir hors de la maison). Au final seul deux clubs étaient représentés (pour 6/7 clubs représentés sur la liste initiale)

 

                                                                                                                                    QUETARD Nicolas

Publié dans Sud Loire TT 45

Commenter cet article

Quetard Nicolas 09/11/2010 22:03



Nous sommes d'accord elisabeth. promis je vais faire du Lobbying :)



TRUFFAUT Elisabeth 09/11/2010 18:57



En regardant les photos je constate que les jeunes du Loiret ont une longueur de retard sur la tenue vestimentaire !!!! A quand les survêts "Comité du Loiret" pour nos schtoumpfs !!!!